www.canon-photo.net
Galerie de photographies    
100% Reflex Canon par Indigene    

Publicité diffusée par Google : moteur de recherche
 NOUVEAUTES  
 Animaux
 Oiseaux
 Le Beaujolais
 La Bourgogne
 La Camargue
 Nîmes et le Gard
 La Vendée - Noirmoutier
 Ile d'Yeu
 La Champagne
 Troyes - Lac d'Orient
 Strasbourg - L'Alsace
 La Suisse
 Le Nord
 La Sologne
 Le Roussillon
 Carcassonne
 Vaison-la-Romaine
 Portraits - Personnes
 Modèle - Charme - Studio
 L'Ardèche
 Sport
 Reportages
 Architecture - Villes
 Macro-photographie
 Paysages divers
 Objets - Natures Mortes
 Oeuvres d'art
 Voitures - Véhicules
 Les favorites de l'auteur
 Noir et Blanc

 Histoire de la Photo
 Foires à la photo 2007
 Foires à la photo 2008
 Cote reflex Canon
 Cours de photo
 Droit à l'image
 La séance de poses
 Photographie numérique
 Fiches bricolage photo
 Historique du site
 Echange de liens

 La Série R
 La Série FL
 Les Canon FD
 La Série A
 La Série T
 Les premiers EOS
 Le «Rebel»
 Les années 90s
 Les derniers argentiques
 Les premiers numériques
 Les reflex numériques
 Les derniers numériques
 Les appareils spéciaux

 Blog Canon
 Infos en direct par flux RSS

Connexion
Services Gratuits

  Rechercher une photo :
 Rechercher un objectif


Le site photo du jour
Le site photo du jour
inscription




 
parcourir : galerie > Nîmes et le Gard > Matin de Nîmes
Fiche Photo

Photo précédente

Ornements du Palais de Justice

Photo suivante


Ornements du Palais de Justice




Ornements du Palais de Justice
Les longueurs des différentes façades du Palais de justice de Nîmes sont très différentes et leur architecture est également dissociée. Mais les proportions et les dispositions s'accordent bien et s'unissent par le stylobate, l'entablement et l'attique continus qui donnent à leurs bases et à leurs sommets des formes identiques.

Le bâtiment fait une hauteur d'environ 13m sans compter les frontons de la façade de l'Esplanade et de celle des Arènes qui dominent l'attique commun aux trois façades.

Sous cet attique se trouve un entablement où des triglyphes alternent avec des plaques de marbre. Encore en dessous, des pilastres cannelés, d'ordre dorique romain, appuyés sur des piédestaux saillants, s'espacent aux murs. Ces pilastres se répètent tout autour de l'édifice et assurent une continuité malgré la diversité des façades.

La façade qui donne sur l'Esplanade est l’œuvre capitale du monument. Elle commémore le génie constructeur de le civilisation gréco-romaine qui fonda la cité de Nîmes. On trouve sur cette façade l'entrée principale du Palais. Sa conception architecturale appartient à Charles Durand et Gaston Bourdon n'a fait que reproduire, en plus grandiose, les dessins élaborés par son prédécesseur.

Au milieu de la façade se dresse un portique colossal. Il est soutenu par 6 colonnes empruntées à l'art corinthien et fait 16 mètres de large à la base. Le fût des colonnes est gigantesque et cannelé. Il ne faut pas moins que ça pour soutenir le majestueux fronton qui se dresse à 20 mètres au dessus du sol.

C'est du trottoir de l'Esplanade, faisant face au Palais, qu'apparaissent le mieux les grandioses proportions du portique central et ses ornements de décoration. Au sommet de la colonnade, en dessous du fronton, figure une bande de marbre sur laquelle est gravée une inscription : « Palais de Justice » . Cette inscription avait été préconisée par le préfet, en 1807, plutôt que l'inscription « Justitiæ sacrum » qui était la préférence du président Soustelle.

Aux deux extrémités de la façade se trouvent les balances judiciaires, autour desquelles des génies s'agenouillent, en des attitudes de respect. Des oves, des raies de cœur, des palmettes, des rosaces entre les modillons ornent le triangle des puissantes corniches.

Le tympan est orné d'une Thémis sculptée par Paul Colin. Elle est représentée assise et rigide. Elle tient de la main droite un glaive levé. Sous son bras se trouvent les hommes mauvais, les violents, les injustes, domptés par la crainte et un criminel enchaîné. Le bras gauche est tendu, la main à plat en signe de protection. On trouve sous sa main les faibles, les orphelins, les veuves, les victimes, un blessé avec ses béquilles. Ils ont tous les yeux tournés vers la déesse protectrice de la justice, selon la mythologie grecque.



Information


Cette photo est présentée dans la galerie photos du site http://www.canon.photo.free.fr dans l'album Matin de Nîmes : Le jour se lève à Nîmes et sur La Fontaine Pradier, l'Esplanade, le Palais de Justice, les Arènes de Nîmes
Suivez le lien pour découvrir les autres photos de la galerie Matin de Nîmes



Images aléatoires
photo Sein en lumière rasante
Sein en lumière rasante
photo La croix et la pierre tombale
La croix et la pierre tombale
photo Du haut de son arbre
Du haut de son arbre
photo La fenêtre
La fenêtre



http://www.canon-photo.net
 

[reflex canon]   [canon eos]   [reflex numérique]   [galeries canon]   [docs]   [news canon]   [blog]   [liens]   [partenaires]   [contact]

(c) Indigene 2013 - Toute reproduction, même partielle,
du site ou de son contenu est interdite


© http://www.canon-photo.net 2013. Tous Droits Réservés.
Missions mainframe en entreprise - webmastering - référencement professionnel