www.canon-photo.net
Galerie de photographies    
100% Reflex Canon par Indigene    

Publicité diffusée par Google : moteur de recherche
 NOUVEAUTES  
 Animaux
 Oiseaux
 Le Beaujolais
 La Bourgogne
 La Camargue
 Nîmes et le Gard
 La Vendée - Noirmoutier
 Ile d'Yeu
 La Champagne
 Troyes - Lac d'Orient
 Strasbourg - L'Alsace
 La Suisse
 Le Nord
 La Sologne
 Le Roussillon
 Carcassonne
 Vaison-la-Romaine
 Portraits - Personnes
 Modèle - Charme - Studio
 L'Ardèche
 Sport
 Reportages
 Architecture - Villes
 Macro-photographie
 Paysages divers
 Objets - Natures Mortes
 Oeuvres d'art
 Voitures - Véhicules
 Les favorites de l'auteur
 Noir et Blanc

 Histoire de la Photo
 Foires à la photo 2007
 Foires à la photo 2008
 Cote reflex Canon
 Cours de photo
 Droit à l'image
 La séance de poses
 Photographie numérique
 Fiches bricolage photo
 Historique du site
 Echange de liens

 La Série R
 La Série FL
 Les Canon FD
 La Série A
 La Série T
 Les premiers EOS
 Le «Rebel»
 Les années 90s
 Les derniers argentiques
 Les premiers numériques
 Les reflex numériques
 Les derniers numériques
 Les appareils spéciaux

 Blog Canon
 Infos en direct par flux RSS

Connexion
Services Gratuits

  Rechercher une photo :
 Rechercher un objectif


Le site photo du jour
Le site photo du jour
inscription



Liens publicitaires

  parcourir : accueil > Histoire de la Photo > Souvenir... souvenir...
HISTORIQUE

HISTOIRE DE LA PHOTO



Monument commémoratif de l'invention de la photo


Le procédé de la chambre noire était connu depuis bien longtemps mais c'est Joseph Nicephore Niepce qui le premier a réussi à fixer l'image sur un support. C'est ici, dans ce village proche de Chalon sur Saône en Bourgogne, qu'il inventa le procédé qu'il appela l'héliographie (hélios signifie soleil en grec).


L'INVENTION DE LA PHOTOGRAPHIE


Il utilisait une matière sensible à la lumière qu'on appelle "bitume de Judée" pour fixer l'image et ensuite des solvants qui servaient à éliminer la matière non altérée par la lumière. Pour faire ses premières héliographie Nicephore Niepce devait utiliser des temps de pose de plus de 8 heures.

Il s'associa au peintre Louis Daguerre pour améliorer le procédé mais mourru brutalement en 1833.

Daguerre continua les recherches et c'est par un pur hasard qu'il découvrit que les vapeurs de mercure étaient capable d'amalgamer l'argent d'une couche de iodure d'argent exposée à la lumière. En utilisant un dissolvant le iodure d'argent non altéré par l'action de la lumière était éliminé. C'est la naissance des Daguerréotypes.

Le procédé de Daguerre était très couteux et c'est en 1839 qu'un anglais, Fox Talbot, commença à utiliser le papier recouvert d'une couche de iodure d'argent. Son procédé s'appelle la photographie.

Pourtant les daguerréotypes se développent et l'idée de Talbot ne sera reprise que bien des années plus tard.

En 1848, Niepce de Saint-Victor, neveu de l'inventeur de l'héliographie, améliore le procédé de Daguerre en remplaçant la plaque d'argent par une plaque de verre recouverte d'une couche d'albumine qui sera elle même sensibilisée par une émulsion à base de nitrate d'argent. L'albumine est remplacé ensuite par du collodion. C'est à partir de cette époque que se développent les "négatifs" jusqu'à arriver à ce que nous connaissons encore aujourd'hui en photographie argentique.


Nicephore NiepceArticle suivant     



 

[reflex canon]   [canon eos]   [reflex numérique]   [galeries canon]   [docs]   [news canon]   [blog]   [liens]   [partenaires]   [contact]

(c) Indigene 2013 - Toute reproduction, même partielle,
du site ou de son contenu est interdite


© http://www.canon-photo.net 2013. Tous Droits Réservés.
Missions mainframe en entreprise - webmastering - référencement professionnel