www.canon-photo.net
Galerie de photographies    
100% Reflex Canon par Indigene    
reflex Canon
Galerie Canon Photo Free, reflex numériques et argentiques
 NOUVEAUTES  
 Animaux
 Oiseaux
 Le Beaujolais
 La Bourgogne
 La Camargue
 Nîmes et le Gard
 La Vendée - Noirmoutier
 Ile d'Yeu
 La Champagne
 Troyes - Lac d'Orient
 Strasbourg - L'Alsace
 La Suisse
 Le Nord
 La Sologne
 Le Roussillon
 Carcassonne
 Vaison-la-Romaine
 Portraits - Personnes
 Modèle - Charme - Studio
 L'Ardèche
 Sport
 Reportages
 Architecture - Villes
 Macro-photographie
 Paysages divers
 Objets - Natures Mortes
 Oeuvres d'art
 Voitures - Véhicules
 Les favorites de l'auteur
 Noir et Blanc

 Histoire de la Photo
 Foires à la photo 2007
 Foires à la photo 2008
 Cote reflex Canon
 Cours de photo
 Droit à l'image
 La séance de poses
 Photographie numérique
 Fiches bricolage photo
 Historique du site
 Echange de liens

 La Série R
 La Série FL
 Les Canon FD
 La Série A
 La Série T
 Les premiers EOS
 Le «Rebel»
 Les années 90s
 Les derniers argentiques
 Les premiers numériques
 Les reflex numériques
 Les derniers numériques
 Les appareils spéciaux

 Blog Canon
 Infos en direct par flux RSS

Connexion
Services Gratuits

  Rechercher une photo :
 Rechercher un objectif


Le site photo du jour
Le site photo du jour
inscription



Liens publicitaires

  parcourir : accueil > Cours de photo > Le Zone System d'Ansel Adams
COURS DE PHOTOGRAPHIE - LE ZONE SYSTEM

LE ZONE SYSTEM D'ANSEL ADAMS



visuel noir et blancAnsel Adams est l'inventeur de la technique du Zone System qui permet de traduire en langage simple et mathématique les données d'illumination d'une scène.

Adams part du fait que le monde est constitué d'une succession de gris dont la matière photographique ne peut restituer qu'un certain nombre. En prenant un objet quelconque on s'aperçoit qu'au-delà d'un certain contraste aucune émulsion n'est plus en mesure de répondre. C'est encore plus vrai concernant un capteur numérique. Il manque soit des détails dans les hautes lumières, soit dans les ombres soit encore dans les deux à la fois.

La cellule donne un gris moyen (18%) quelle que soit la réflectance de l'objet. Ainsi seront traduit par un même gris moyen un sac de charbon et un champ de neige si l'on suit strictement les indications que la cellule donne en lumière réfléchie.

En argentique il convient de poser pour les ombres et de développer pour les hautes-lumières. Autrement dit les ombres seront contrôlées à la prise de vues et le contraste au développement.

Le numérique se rapproche plus de la prise de vue diapositive et il faut poser pour les hautes-lumières et assombrir les ombres en post-traitement.


EXPLICATIONS ET EXEMPLES DU ZONE SYSTEM D'ANSEL ADAMS


En argentique il convient de poser pour les ombres et de développer pour les hautes-lumières. Autrement dit les ombres seront contrôlées à la prise de vues et le contraste au développement.

Le numérique se rapproche plus de la prise de vue diapositive et il faut poser pour les hautes-lumières et assombrir les ombres en post-traitement.

Mais dans les deux cas la technique du ZONE SYSTEM permet d'avoir une prévisualisation de la scène.


PREVISUALISATION



Dans le système d'Ansel Adams, au lieu de parler de contraste ou de noir et blanc, parle de "zones". Chaque zone reçoit un numéro. La zone 0 correspond au noir absolu et la zone 9 au blanc le plus pur. Entre ces deux extrêmes se trouve la zone 5, qui est en fait le gris moyen sur lequel est étalonné la cellule.

Chaque zone est en rapport avec la zone voisine par le fait qu'elle a reçut le double de lumière ou la moitié moins de lumière. C'est donc le même rapport qu'entre deux ouvertures de diaphragme entre-elles.

Il n'y a que cinq zones qui nous intéresserons vraiment car elles seules seront porteuses de détails.

Zone 0 : noir absolu
Zone 1 : quelques nuances dans les noirs
Zone 2 : ombres foncées non détaillées
Zone 3 : ombres foncées avec des détails
Zone 4 : gris sombres
Zone 5 : gris moyens
Zone 6 : gris clairs
Zone 7 : blanc avec des détails
Zone 8 : blanc sans détails
Zone 9 : blanc absolu




Seule la partie intermédiaire (zone 3-7) nous intéresse car elle seule contient des détails reproductibles. Le reste est également important car il donne du relief et de la force à l'image mais ne contient aucune information.


CONCLUSION



Les derniers noirs dans lesquels on veut encore avoir des détails doivent être placés en zone 3 (c'est-à-dire qu'il faut fermer de deux diaphragmes si l'on a fait la mesure sur cette partie de l'objet, sinon ils apparaîtront en zone 5).

Les derniers blancs dans lesquels on veut voir du détail ne doivent pas dépasser la zone 7.





EXEMPLES PRATIQUES



1) Prenons une personne au visage clair, vêtue de noir, se promenant sur une plage ensoleillée. Nos mesures individuelles sont les suivantes:

* ROBE : f4
* VISAGE : f16
* SABLE : f22

Admettons que l'on veuille donner au personnage un air assez naturel où apparaissent des détails à la fois dans la robe et dans le sable. Si l'on pose pour la robe on obtiendra celle-ci en gris (zone 5). Tout le reste sera surexposé.



Si l'on pose pour le sable ce sera le contraire. C'est le sable qui sera gris, tout le reste étant sous-exposé.



Si on fait une moyenne en posant entre f8 et f11 on perdra des deux cotés et la robe sera trop bouchée et le sable et le visage trop gris.



Ce n'est qu'avec une ouverture de f8 que l'on obtiendra des résultats à peu près satisfaisants. Cependant le sable et le visage seront traduits par un gris clair et la robe par des gris sombres. Pour obtenir des détails dans le sable et pour donner une impression naturelle du visage (celui-ci devrait se trouver en zone 6) il faut réduire le contraste et corriger l'exposition à la dérawtisation pour faire descendre le sable en zone 7 et le visage en zone 6. Et un léger débouchage des ombres permet de redonner des détails dans la robe.




2) Cas inverse: la journée est grise et nous voulons faire un portrait à l'extérieur devant comporter non seulement les gris intermédiaires mais également des noirs profonds et des blancs clairs. Nos mesures individuelles donnent les résultats suivants:

* f16 pour la partie CLAIRE
* f8 pour la partie SOMBRE

Il y a deux diaph d'écart.

Si l'on pose pour les ombres celles-ci apparaîtront en 5 et la partie claire en 7, alors que nous voudrions que la partie claire soit en 6 et la partie foncée en 3.

Si l'on pose pour les hautes-lumières, les ombres se trouveront en zone 3 comme souhaité, mais alors le visage apparaîtra trop sombre.

Enfin une pose moyenne (ouverture 11) mettra la partie claire en zone 6 mais la partie sombre serait en zone 4, donc d'une zone trop claire.

La solution consiste à prendre la photo avec l'ouverture f16 et d'obscurcir les ombres en post-traitement par l'intermédiaire des courbes, sans toucher aux hautes-lumières.

UTILISER LE ZONE SYSTEM DIRECTEMENT A LA PRISE DE VUE



Certains appareils permettent d'utiliser directement le zone system lors de la prise de vue. Il s'agit des appareils suivants : Canon T90, EOS 3, EOS 1V, EOS 1D, EOS 1D Mk II, EOS 1D Mk II N (et sans doute aussi le 1Ds et le 1Ds II).

En effet, ces appareils sont dotés d'un mode de mesure multi-spot qui permet de mémoriser jusqu'à 8 mesures sur des zones différentes et ensuite d'en faire la moyenne.

Le principe d'utilisation est simple :


Dans l'exemple n° 1 il suffit de faire une mesure sur la robe sombre, de faire une mesure sur le visage, de faire une mesure sur le sable et de faire une seconde mesure sur le visage pour qu'il soit plus prépondérant que la robe et le sable. On ne fera aucune mesure sur le ciel ni sur des ombres très sombres car la présence ou non d'informations dans ces zones nous est bien égale. Au final l'appareil fera donc la moyenne de toutes les mesures et proposera un couple vitesse/diaphragme optimum

Pour l'exemple 2 on prend deux mesures sur la partie claire et une sur la partie sombre et le tour est joué.


Quand on ne dispose pas d'un mode multi-spot on peut néanmoins s'en sortir avec le mode spot et faire la moyenne à la main. Quand on ne possède pas non plus de mesure spot il faut utiliser la mesure partielle qui est moins précise et ensuite faire la moyenne à la main.


Autres exemples :


a) On cherche à obtenir des détails dans les ombres et on se fiche du reste
- On prend la mesure sur les ombres ce qui nous les met en zone 5 ; on prend la photo en fermant de deux diaphragmes par rapport à la mesure ou en multipliant la vitesse par 4
- Les ombres sont en zone 3 avec des détails mais restent des ombres

b) Mesurer le contraste
- On prend la mesure sur les ombres dans lesquelles on souhaite avoir du détail
- On prend la mesure sur les hautes lumières dans lesquelles on souhaite avoir du détail également
- On fait la différence des ouvertures
- Si l'écart est de 4 diaphagmes c'est tout bon
- Si l'écart est de moins de 4 diaph l'image va manquer de constraste et il faudra en ajouter en post-traitement
- Si l'écart est de plus de 4 diaph l'image n'aura pas une dynamique assez grande et il faut soit augmenter la vitesse, soit fermer un peu le diaph par rapport à la moyenne des deux mesures, afin de ne pas brûler les hautes lumières. Si on prend la photo en jpeg directement il faut aussi penser à réduire le contraste par le réglage du menu.


TRUC ET ASTUCE



On peut se réaliser en carton une règlette avec deux parties qui coulissent. Sur l'une on place les zones et sur l'autre les ouvertures. De l'autre côté on fera la même chose en indiquant les vitesses à la place des ouvertures. Comme celà, si on prend la mesure sur une zone sombre, il suffit de faire coulisser la réglette pour replacer cette mesure de la zone 5 (gris 18%) à la zone 3 et la bonne ouverture ou vitesse se trouve en face de la zone 5.


Les sources pour en savoir plus

Explications tirées en partie du site : http://www.dolphin2001.net/photo/zone/



 

[reflex canon]   [canon eos]   [reflex numérique]   [galeries canon]   [docs]   [news canon]   [blog]   [liens]   [partenaires]   [contact]

(c) Indigene 2013 - Toute reproduction, même partielle,
du site ou de son contenu est interdite


© http://www.canon-photo.net 2013. Tous Droits Réservés.
Missions mainframe en entreprise - webmastering - référencement professionnel